logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
conference QHSE

Le QHSE de l’agro-alimentaire a ses webconférences mensuelles grâce à BlueKanGo :

Nouveau rendez-vous des professionnels de l’agro, les webconférences BlueKanGo sont des conférences en ligne entièrement gratuites. Chaque mois, un thème Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement est traité. En mars la conférence porte sur l »amélioration continue ». Cette session est animée par Tony COURTEL, Consultant QHSE et Jean-Michel FOURNIER, gérant du cabinet-conseil QUALEADER.

 

Le format de la conférence est volontairement court (45mn) pour permettre aux professionnels d’insérer ces nouveaux rendez-vous dans des agendas souvent bien chargés. Plusieurs créneaux horaires sont d’ailleurs proposés. Pour y participer, il vous suffit d’un ordinateur avec une connexion Internet.

 

 

Pour plus de détails et s’inscrire suivez ce lien :

http://goo.gl/s32qad

 

cycle_vie_produit

L’ADEME a élaboré la Base IMPACTS®, une base des données environnementales nécessaires au calcul de l’impact environnemental des produits de grande consommation.

Cette base s’adresse aux industriels qui pourront, à l’aide d’outils et d’indicateurs fiables et partagés, évaluer les impacts environnementaux de leurs produits pour s’engager dans des démarches d’éco-conception et/ou informer les consommateurs.

Pour plus d’informations, consultez l’article de l’ADEME

 

pesticides-dans-un-magasin-rayon

Pesticides, désherbants, fongicides,…. ne seront bientôt plus réservés qu’aux agriculteurs. La LOI_n°_2014-110_du_6_février_2014_Labbé a été adoptée par l’assemblée nationale et le sénat.

Les produits phytosanitaires sont effectivement responsables de beaucoup de cancers et sont souvent mal utilisés par les particuliers qui manquent d’information à leur sujet.

La loi sera effective en 2 phases :

  • Au  1er janvier 2020 : une interdiction aux personnes publiques (Etat, régions, communes, départements, groupements et établissements publics), d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, de forêts et de promenades.
  • Au 1er janvier 2022 : interdiction de mise sur le marché, de la délivrance, d’utilisation et de détention de produits phytosanitaires pour un usage non professionnel, donc les particuliers.

Cette interdiction ne s’applique pas aux traitements et mesures nécessaires à la destruction et à la prévention de la propagation des organismes nuisibles.

D’ici 2020, les fabricants devraient montrer leur ingéniosité en mettant sur le marché des produits de bio-contrôle et des produits dits à faible risque. Il existe également beaucoup de méthodes alternatives aux produits phytosanitaires dont les jardineries commencent à regorger : larves d’insectes, désherbeurs thermiques, « recettes de grand-mère », petits ruminants… il faut réapprendre le jardinage.

 

Gestion-infomatique-processus

Lors de la mise en place de systèmes de management, les processus informatiques sont souvent considérés comme anecdotiques. Et pourtant… la vie des entreprises n’y est-elle pas entièrement consignée ? Les systèmes d’information sont à la fois la mémoire d’une entreprise et son bras armé : communication, confidentialité, fonctionnement des autres services, tout en dépend.

Pour preuve, cet « incident » relaté par France 3 Franche Comté :

Un bug informatique à l’origine d’une grève chez Siedoubs à Montbéliard (Doubs)

Signe des temps numériques et des fins de mois difficiles, une centaine d’ouvriers de Siedoubs (Faurecia) à Montbéliard ont débrayé hier à la prise de service jusqu’à ce matin. Leurs salaires n’avaient pas été versés le 30 janvier comme prévu d’où ce mouvement de colère.

C’est un bug informatique de la banque Crédit du Nord qui est à l’origine de ce conflit spontané. En raison de ce bug, les salaires n’ont pas été versés ce week-end. En consultant leurs soldes de comptes en banque, Les ouvriers ont donc passé un mauvais week-end… Lundi, à la prise de service de 5h21, précise Salim Ahmed-Seid, délégué syndical CGT de Faurecia Seidoubs, certains ont débrayé pour demander réparation de ce préjudice. L’équipe de l’après-midi a embrayé le mouvement perturbant ainsi la livraison à PSA de sièges auto pour la nouvelle 308. Travaillant en « juste à temps », l’activité de PSA a donc également été perturbée par ce mouvement de grève…

Les impacts sont multiples :

  • Qualité : insatisfaction du client qui n’est pas livré et qui perd de la production
  • Financier : perte de production + indemnisation de PSA pour ses véhicules non produits
  • Social : mécontentement des salariés, arrêt de travail

 

Le processus informatique doit être maîtrisé. Les impacts d’un bug informatique doivent être mesurés et des plans de contournement doivent être mis en place. Les certifications de systèmes doivent y aider.

 

cigarette-environnement

Le site Echoplanète s’est intéressé à l’impact de la cigarette sur l’environnement, de sa production à l’élimination de mégot :

Le tabagisme est responsable, en France, d’environ 73 000 décès chaque année selon l’INPES. Mais le tabac a aussi un impact sur l’environnement, souvent méconnu. De la culture du tabac au jet du mégot, la cigarette pollue. Raison de plus pour arrêter?

Cinq mille cigarettes par an. C’est en moyenne ce que consomme un fumeur régulier. Un geste qui n’est pas anodin pour la santé des fumeurs, qui représentent 33% des 15-75 ans en Paca selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), mais aussi pour la planète. Même si peu de chiffres existent en France sur le sujet, Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme (CNCT), en est convaincu:  » le tabac est un pollueur multi-cartes, car il contamine à la fois l’air, les sols et l’eau » .

Un mégot n’est pas gros, mais mais 137 000 par seconde ça gronde… article entier à lire sur Echoplanète

 

pile-environnement

Le site du Daily Geek Show nous révèle la découverte fortuite par 2 scientifiques d’une pile de nouvelle génération non polluante.

Souvent, les avancées scientifiques sont les résultats de plusieurs années de recherche… Mais certaines d’entre elles se découvrent accidentellement. Voici l’histoire extraordinaire de la découverte de la pile du futur !

 

 

Comment cette pile a-t-elle été découverte ?

Le graphène est un matériau auquel la découverte a valu un Prix Nobel de physique à Konstantin Novoselov en 2010. On le trouve dans le graphite, composant de nos mines de crayons à papier. Il a révélé des propriétés prometteuses pour la science, notamment : sa résistance et sa particularité à être un très bon conducteur d’électricité.

C’est en essayant d’en reproduire plus facilement que Richard Kaner et Maher El-Kady ont fait l’expérience de déposer de l’oxyde de graphite sous forme liquide sur un CD, pour ensuite le chauffer avec un laser d’un graveur d’ordinateur, et enfin espérer en récupérer du graphène…

Lors de l’analyse de cette matière, c’est à leur grande surprise qu’ils découvrirent que cette dernière pouvait stocker de l’énergie. Ils ont donc mis au point, sans faire exprès, un «super-condensateur» ! Celui-ci promet d’être une nouvelle pile flexible et résistante qui pourrait répondre aux besoins de nombreux de vos appareils technologiques.

 

Je vous conseille de lire l’intégralité de cet article plein d’espoir sur le site.

 

 

these-ademe

Étudiants, laboratoires, entreprises ou collectivités territoriales, contribuez par vos recherches, votre soutien technique ou vos financements à relever les défis d’aujourd’hui et demain dans les domaines de l’énergie et de l’environnement.

Dans le cadre de son Programme de Formation par la Recherche, l’ADEME publie annuellement au 1er janvier un appel à candidatures Thèses dans lequel elle identifie des axes thématiques prioritaires de recherche.

Ce programme vise à renforcer les capacités de recherche au plan national sur les domaines d’intervention de l’agence. Depuis 1992, plus de 1 500 étudiants ont bénéficié de ce programme pour ensuite s’insérer professionnellement en tant que chercheur dans les établissements publics, dans les entreprises, dans les métiers de service, voire pour créer leur propre entreprise.

 

 

Les projets de thèse attendus doivent associer un candidat, un laboratoire d’accueil et un partenaire cofinanceur (public ou privé) : le cofinancement ADEME étant à hauteur de 50 % de la rémunération du doctorant.

Ainsi, chaque année, une soixantaine de projets de thèse sont retenus sur une base moyenne de 200 à 220 candidatures déposées.

L’ADEME souhaite, pour l’année 2014, soutenir des projets de thèse en lien avec ses cinq programmes principaux :

  • villes et territoires durables ;
  • systèmes de production, utilisation efficace des ressources et énergies renouvelables ;
  • agriculture, forêt, biomasse et sols ;
  • impacts sur la santé et l’environnement, réduction des impacts des activités humaines sur la qualité de l’air ;
  • énergie, environnement et société.

Ouverture des inscriptions le 1er janvier 2014.

Les candidatures sont à déposer en ligne sur l’extranet TheseNetAdeme :
www.thesenet.ademe.fr

La date de clôture est fixée au 1er avril 2014 à 14h.

Pour en savoir plus : www.ademe.fr/theses

 

energivores

Aujourd’hui : Les Cultivés

Les énergivOres, une web-série de 20 x 1’30, tous publics, pleine d’humour et d’énergie. À voir et à partager sans modération ! En allant sur le site, vous pouvez également télécharger des fiches pédagogiques pour utiliser ces films en enseignement.

La série Les énergivOres est produite par le CRDP de l’académie de Besançon, en collaboration avec l’association AJENA de Lons-le-Saunier et traite du gaspillage d’énergie

Les films ont été réalisés dans le cadre des programmes EDEN et PACTES, deux programmes soutenus par l’ADEME Franche-Comté, la Région Franche-Comté et l’Union Européenne.

 

energivores-embouteilles

Aujourd’hui : Les embouteillées

Les énergivOres, une web-série de 20 x 1’30, tous publics, pleine d’humour et d’énergie. À voir et à partager sans modération ! En allant sur le site, vous pouvez également télécharger des fiches pédagogiques pour utiliser ces films en enseignement.

La série Les énergivOres est produite par le CRDP de l’académie de Besançon, en collaboration avec l’association AJENA de Lons-le-Saunier et traite du gaspillage d’énergie

Les films ont été réalisés dans le cadre des programmes EDEN et PACTES, deux programmes soutenus par l’ADEME Franche-Comté, la Région Franche-Comté et l’Union Européenne.

 

energivores-depotes

Aujourd’hui : Les dépotées

Les énergivOres, une web-série de 20 x 1’30, tous publics, pleine d’humour et d’énergie. À voir et à partager sans modération ! En allant sur le site, vous pouvez également télécharger des fiches pédagogiques pour utiliser ces films en enseignement.

La série Les énergivOres est produite par le CRDP de l’académie de Besançon, en collaboration avec l’association AJENA de Lons-le-Saunier et traite du gaspillage d’énergie

Les films ont été réalisés dans le cadre des programmes EDEN et PACTES, deux programmes soutenus par l’ADEME Franche-Comté, la Région Franche-Comté et l’Union Européenne.